Libye : Dix soldats des forces gouvernementales tués dans un attentat djihadiste

L’organisation de l’Etat Islamique (EI) a perpétré jeudi trois attentats suicide visant les forces loyalistes au gouvernement libyen d’union nationale (GNA), dont un a causé la mort de dix militaires à une centaine de kilomètres à l’ouest du bastion djihadiste de Syrte, a-t-on annoncé à Tripoli.

Les forces fidèles au gouvernement libyen d’union nationale (GNA) ont entamé le 12 mai dernier, une offensive d’envergure en vue de reconquérir Syrte, qui est contrôlée par les djihadistes. Ceux-ci ont fait de cette ville côtière située à 450 kilomètres de Tripoli, leur principal fief en Libye.

Au cours de la semaine dernière, les forces pro-GNA ont pu encercler totalement la ville de Syrte et même y pénétrer. Mais, elles ont été freinées dans leur avancée par les multiples contre-attaques djihadistes, qui comportent, entre autres, des attentats suicide.

Ainsi, d’après une source médicale, dix éléments des forces loyalistes ont péri et sept autres se sont blessés suite à «un attentat perpétré par Daech (un acronyme arabe de l’EI) à Abou Grein», localité distante de 130 km à l’ouest de Syrte et reprise à l’EI au début de l’offensive.

Selon un communiqué émanant du centre d’information de l’offensive anti-djihadiste, un kamikaze à bord d’une voiture piégée a foncé sur un poste de contrôle situé à l’entrée d’Abou Grein.

Par ailleurs, les forces progouvernementales ont rapporté avoir déjoué deux attentats suicide du groupe EI à Syrte. « Nos forces ont réussi à faire exploser deux voitures piégées avant que les kamikazes ne parviennent à nos positions », toujours d’après la même source, qui a indiqué que l’organisation de l’EI a perpétré, depuis dimanche, plusieurs attentats à Syrte.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*