Un sommet sous tension entre l’Otan et la Russie

otan-russieC’est dans un climat tendu que doit démarrer demain mercredi à Bruxelles, pour une durée de deux jours, le sommet entre la Russie et l’Otan.
Selon un représentant de l’Alliance Atlantique, les deux parties devraient discuter de la crise en Ukraine, de la transparence et de la réduction des risques d’incidents militaires ainsi que de la situation en Afghanistan.
Selon ce haut représentant de l’Alliance qui s’exprimait en marge du sommet de l’Otan tenu les 8 et 9 juillets derniers à Varsovie, la réunion qui démarre demain doit permettre à l’Alliance d’informer la Russie des décisions prises lors de ce sommet de Varsovie.
L’ambassadeur russe auprès de l’Otan, Alexandre Grouchko a déclaré que son pays attendait de cette rencontre « une discussion franche et sérieuse ». Mais déjà pour certains médias russes, dont le quotidien Nezavissimaïa Gazeta, les 28 membres de l’Otan continuent à considérer la Russie comme la principale menace pour l’Europe occidentale.
L’Otan semble désormais axer sa stratégie envers la Russie sur la dissuasion et le dialogue et il fait très peu de doutes sur le fait que l’Alliance craint que Moscou ne poursuive sa stratégie d’«attaques dissimulées, cherchant à saper la légitimité des gouvernements», allusion à l’annexion de la Crimée et au soutien aux indépendantistes d’Ukraine.
Par ailleurs, le président américain Barack Obama a profité du dernier rendez-vous de son mandat avec l’organisation atlantique à varsovie, pour resserrer les liens entre l’Alliance et l’Union européenne et, selon ses propres termes, «bâtir une nouvelle architecture pour la sécurité mondiale».
Pour la première fois depuis la fin de la guerre froide, les Etats-Unis vont augmenter leur effectif militaire en Europe avec le déploiement d’une brigade supplémentaire blindée de 5.000 soldats par rotation de la Lituanie à la Bulgarie. Ce bataillon s’ajoutera aux quatre bataillons déjà répartis dans les trois pays baltes et en Pologne, et placés sous le commandement de Nations cadres (Etats-Unis, Allemagne, Royaume-Uni et Canada).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*