Plus de 180.000 Irakiens ont fui Mossoul-Ouest

Plus de 180.000 civils irakiens ont quitté la partie ouest de Mossoul suite à l’offensive de l’armée irakienne visant à reprendre le contrôle de cette ville tombée entre les mains de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI), ont annoncé lundi les autorités irakiennes.

Près de 111.000 personnes sur les 180.000 ayant fui Mossoul-Ouest se sont réfugiées dans les 17 camps et centres d’accueil mis en place dans la périphérie de la ville et la population restante a été, dans la plupart des cas, accueillie par des proches, a indiqué dans un communiqué le ministère irakien des Migrations et des Déplacés.

Les Nations Unies estiment que le nombre de déplacés pourrait encore devenir plus important au fur et à mesure que l’armée irakienne avance dans la partie ouest de Mossoul.

L’armée irakienne a déjà pris le contrôle de plusieurs quartiers de la ville et essaye de briser les lignes de défense de Daech (acronyme en arabe du groupe EI) dans la vieille cité de Mossoul.

«Les agences humanitaires se préparent à la possibilité que 300.000 à 320.000 civils supplémentaires puissent fuir dans les prochaines semaines», a indiqué dans un communiqué, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des Affaires humanitaires (OCHA). Pourtant, l’Exécutif irakien a précisé être en capacité de pouvoir encore accueillir 100.000 autres déplacés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*