Le président égyptien Al Sissi joue la carte de l’apaisement avec le Soudan

Le chef d’Etat égyptien Abdel Fattah al-Sissi a adressé lundi un message d’apaisement au Soudan, au moment où les rapports entre les deux pays limitrophes sont tendus en raison des territoires disputés et d’un barrage sur le Nil.

Dans ce message diffusé à la télévision, le dirigeant égyptien a assuré que son pays «ne fera pas la guerre à ses frères» et «ne conspire pas et ne s’ingère pas dans les affaires des autres».

En fait, le chantier du barrage éthiopien de la Renaissance sur le Nil a suscité les inquiétudes du Caire et brouillé ses rapports avec Addis-Abeba et Khartoum. Le gouvernement égyptien redoute que cette construction donne lieu à une baisse du débit du Nil, dont dépend à 90 % l’Egypte pour la couverture de ses besoins en eau.

Les relations égypto-soudanaises se sont sérieusement dégradées depuis que le président soudanais Omar el-Béchir a accusé ouvertement Le Caire d’appuyer les rebelles dans les zones de conflit et particulièrement au Darfour.

Par ailleurs, les deux pays sont en désaccord au sujet de la souveraineté du triangle de Halayib, région frontalière située à proximité de la mer Rouge et riche en minerais.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*