Découvertes de deux caches d’armes en Iran

Le ministère iranien du Renseignement a annoncé hier mercredi la découverte dans l’est et l’ouest de l’Iran, de deux importantes caches d’armes, vraisemblablement aménagées spécialement en vue d’«opérations terroristes».

Dans son communiqué relayé par les médias publics du pays, le ministère iranien du Renseignement précise que la cache découverte dans l’est du pays comprenait 23 engins explosifs actionnables à distance.

Ces engins auraient franchi la frontière orientale avec l’aide des services de renseignement saoudiens, une accusation à laquelle l’Arabie saoudite n’a pas officiellement réagi dans l’immédiat.

La seconde cache d’armes a été mise à jour à Marivan, une ville de l’Ouest kurde iranien. Elle contenait du TNT, du matériel pour fabriquer des explosifs, des détonateurs électroniques, des grenades, des munitions pour kalachnikov et quatre lance-roquettes.

Les autorités iraniennes accusent un «groupe terroriste» venu du Kurdistan irakien d’avoir acheminé ces armes en Iran.

Sur fond de tensions régionales, principalement avec son grand rival sunnite l’Arabie saoudite, l’Iran a été frappé en juin dernier par un double attentat contre le Parlement iranien à Téhéran et contre le mausolée de l’ayatollah Khomeni, fondateur de la République islamique. Ce double attentat avait fait au moins 18 morts. Bien que ce double attentat ait été déjà revendiqué par l’Etat islamique, l’Iran a fait porter le chapeau à l’Arabie saoudite qui pourtant rejette toute implication.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*