L’Egypte ouvre provisoirement le poste-frontière de Rafah

Les autorités égyptiennes ont ouvert mercredi le passage frontalier de Rafah pour faciliter les déplacements des Palestiniens entre la bande de Gaza et l’Egypte.

Le gouvernement égyptien a décidé d’ouvrir, de mercredi à samedi, ce poste-frontière, qui est l’unique passage piéton entre le territoire égyptien et la bande de Gaza, a indiqué l’ambassade palestinienne au Caire, citée par le site officiel de l’Autorité palestinienne Wafa.

Il est à noter que, depuis le début de ce mois, Le Caire a ouvert le passage frontalier de Rafah pour plusieurs jours de suite. Mais, avant cette période, ce point de passage était demeuré fermé durant près de 50 jours.

Depuis la destitution du chef d’Etat égyptien Mohamed Morsi en juillet 2013, le gouvernement égyptien n’ouvre plus fréquemment le poste-frontière de Rafah.

En 2016, il a été ouvert pendant 42 jours, d’après le Centre juridique pour la liberté de circulation – Gisha. L’année suivante, il n’a été ouvert que pendant 36 jours, a ajouté cette ONG israélienne qui travaille sur les questions des droits humains à Gaza.

Environ 30.000 habitants de Gaza, dont des malades, des étudiants et des businessmen, figurent sur une liste d’attente pour passer de Gaza en territoire égyptien via Rafah.

De l’avis de certains responsables palestiniens, Le Caire garde souvent ce passage frontalier fermé en raison de la situation sécuritaire instable dans la péninsule du Sinaï et des pressions de Tel-Aviv.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*