USA : démocrates et républicains s’opposent sur la réduction du déficit

Opposé au plan du président Barack Obama pour réduire le déficit du pays, les responsables républicains de la Chambre des représentants lui ont fait parvenir hier lundi une lettre traduisant pour la première fois en chiffres leur proposition pour réduire le déficit. Il aura fallu moins de deux heures à la maison Blanche pour rejeter l’offre républicaine.

Le nœud du problème est la hausse des taux d’imposition des ménages les plus riches exigée par le Président américain. Il s’agit des deux tranches les plus hautes du barème qui concernent les 2% d’américains qui gagnent plus de 200 000 dollars par an pour une seule personne ou 250 000 dollars pour un couple marié. Barack Obama a promis de mettre son véto à toute proposition de budget dont serait absente cette mesure à laquelle les républicains sont fermement opposés. En gros, le plan républicain propose 2 200 milliards de dollars d’économie sur 10 ans, soit près de 40% de réductions supplémentaires principalement des coupes budgétaires, à la place des 1 600 milliards d’économie sur la même période proposée par la Maison Blanche. Les républicains proposent de couper dans les dépenses publiques, plus précisément dans le domaine de la santé, du calcul des pensions de retraite et des salaires des fonctionnaires. Malgré cela, l’augmentation des recettes fiscales qu’ils proposent est de moitié inférieure à celle proposée par la maison Blanche.

Pour la maison Blanche, ce plan est déséquilibré puisqu’il promet aux plus riches une réduction des taux d’imposition dot la charge revient à la classe moyenne. Démocrates et républicains ont jusqu’au 2 janvier prochain pour parvenir à un accord sous peine de voir imposer au pays une cure d’austérité forcée pour réduire le déficit public.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*