Eau : Le Conseil InterAction se penche sur la question

le groupe informel « Conseil Interaction », constitué d’anciens chefs d’Etat et de gouvernement, a tenu son 29è sommet, pendant trois jours à huis clos, au Château Frontenac au Québec. Cette réunion annuelle était axée principalement sur l’eau.

Vingt anciens hauts-dirigeants mondiaux, dont l’américain Bill Clinton, l’allemand Gerhard Schroeder, le japonais Yasuo Fukuda et la lettone Vaira Vike-Freiberga, sur les 37 membres du groupe, ont pris part à ce sommet présidé par l’ancien Premier-Ministre canadien Jean Chrétien. Ce « conseil des sages » s’est longuement appesanti sur la crise de l’eau à l’orée de laquelle le monde est. Une thèse, corroborée statistiques à l’appui, soulignant que 97% des réserves mondiales d’eau sont salées et que 2% sont gelées, il ne reste donc plus que 1% pour satisfaire une demande sans cesse croissante.  A cela s’ajoute le fait qu’ « un milliard de personnes n’ont jamais accès à l’eau potable » et « plus de 2 milliards n’ont pas d’installations sanitaires de base », comme le stipule le communiqué du Conseil. Fort de ces chiffres alarmants, ces membres du Conseil Interaction ont élaboré 17 recommandations. Parlant d’ « un leadership mondial de l’eau », ils prônent la mise en place d’un comité international qui va se charger de la question. De même, ils proposent l’imposition du droit à l’eau dans la loi, l’augmentation de son prix pour que le monde prenne conscience de sa valeur, la priorisation de la production alimentaire en lieu et place de celle des biocarburants dans les zones de stress hydrique et, enfin, ils encouragent le Conseil de Sécurité de l’ONU à considérer l’eau comme une préoccupation en matière de sécurité.

Le Conseil Interaction, bien que peu connu, suit, de très près, les grands enjeux de l’avenir mondial afin de proposer des pistes de solutions. Mais, celles-ci ne sont pas toujours suivies. C’était d’ailleurs le cas pour la crise mondiale en 2008, une de ses prédictions qui avait été négligée par plusieurs, dont, notamment Jean Chrétien, selon son propre aveu.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*