Accord de libre-échange entre la Chine et la Suisse

topelementLe ministre chinois du Commerce et le ministre suisse de l’Economie ont signé samedi dernier à Beijing un accord de libre-échange qui doit encore être approuvé par le Parlement suisse pour pouvoir entrer en vigueur. Après l’Islande, ce deuxième accord de la Chine avec un pays européen intervient alors que les différents commerciaux de la Chine et de l’Union européenne sont loin d’être résolus.

La suppression des droits de douane et la gratuité des importations pour les technologies de pointe de Suisse ouvrent des perspectives intéressantes aux industries suisses de la médecine, de la machinerie, de l’horlogerie et du tourisme sur le vaste et libre marché chinois. De plus, pour la Suisse, l’accord offre des perspectives commerciales solides en dehors du continent européen, ce qui a son importance après la crise de la dette qu’a connue ces dernières années la zone euro. La Chine de son côté augmente ses capacités à satisfaire les besoins croissants de sa population en plus d’accélérer sa transformation et sa modernisation industrielles. Elle gagne aussi la possibilité d’augmenter le nombre, une soixantaine actuellement, des entreprises chinoises ayant des activités sur le marché européen.

Parallèlement, la Chine et l’Union européenne continuent à s’affronter sur différents dossiers économiques. Ces conflits sont apparu suite à l’instauration de droits de douane par l’Union européenne s’élevant à 11.8% sur les panneaux importés solaires importés de Chine et à l’ouverture de l’enquête anti-dumping sur la Chine sur le vin européen. Les enjeux de l’affaire des panneaux solaires sont considérables. A l’échéance du 6 août prochain, l’affaire, sous réserve d’un accord entre les deux partis, pourrait déboucher sur une augmentation de 47.6% des droits de douane sur les panneaux solaires en provenance de Chine, avec des répercussions dangereuses sur la chaîne de valeur du secteur photovoltaïque européen et la mise en péril de 60 000 emplois.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*