Afghanistan : Plus d’hélicoptères russes pour l’armée

198149214Maureen Schuman, porte-parole du Pentagone, a annoncé jeudi la suspension des achats par les Etats-Unis d’hélicoptères Mi-17 pour le compte de l’armée afghane à la société russe Rosoboronexport. Cette décision est prise en signe de protestation au soutien que la Russie apporte au régime syrien de Bachar al-Assad.

La révision par le Pentagone de sa position survient après une campagne commencée il y a plus d’un an et menée par des élus américains. Le ministère américain de la Défense devrait toutefois honorer les contrats déjà passés, dont celui d’un coût de 572 millions de dollars conclu en juin dernier portant sur la commande de 30 appareils qui devraient être livrés l’année prochaine.

Au total, les transactions entre Washington et Rosoboronexport pour le compte de l’armée afghane, ont porté sur 63 appareils. Commencées en 2009, elles ont été présentées depuis comme un rapprochement entre Moscou et l’OTAN. Leur glas a sonné par la campagne d’un groupe d’élus, parmi lesquels le sénateur républicain John Cornyn ou encore le représentant démocrate Jim Moran, qui sont parvenus à convaincre le Congrès de mettre un terme à ces achats. Ils avancent le fait que Moscou est le principal pourvoyeur en armements du régime syrien, et de ce fait contribue aux violations des droits de l’homme dont Damas se rend coupable dans le pays.

La décision du Congrès, saluée par de nombreuses organisations de défense des droits de l’homme telles que Human Rights First Today à travers un communiqué, empêche un projet d’achat de 15 appareils Mi-17 supplémentaires. Selon la porte-parole du ministère américain de la Défense, il devrait  être conclu l’année prochaine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*