Irak : Site pétrolier incendié par l’EI

Attaqués par les combattants kurdes dans le nord de l’Irak, les rebelles de l’Etat Islamique (EI) ont mis le feu jeudi à un champ pétrolier sous leur contrôle dans la même région avant de se replier. Une information émanant des cadres de la Compagnie Pétrolière du Nord.


Est-ce une nouvelle stratégie de guerre ? En tout cas, selon un responsable de cette société, « les djihadistes de l’EI ont mis le feu à trois puits de pétrole avant de quitter le champ d’Ain Zalah, dont ils avaient pris le contrôle début août », a-t-il rapporté. Ce champ se situe à environ 70 km au nord-est de Mossoul, la deuxième ville du pays sous contrôle de l’EI depuis le 10 juin dernier. D’après un colonel kurde, ces islamistes étaient la cible, dans le même secteur, d’importantes attaques lancées par les peshmergas. Aussi avaient-ils été contraints d’évacuer plusieurs villages.

A dater du 9 juin dernier, l’EI a entamé une attaque d’envergure au cours de laquelle ce mouvement s’est emparé d’importantes parties du territoire irakien, plus précisément, au nord, à l’ouest et à l’est. Dans le cadre de la même offensive, les djihadistes sont même parvenus début août à proximité du Kurdistan irakien. Ce qui a engendré la fuite de milliers d’habitants de cette région autonome, dont notamment la minorité kurdophone non-musulmane des Yazidis.

Cette situation a poussé les USA à réagir et à entamer, dès le 8 août dernier, des frappes aériennes contre les positions des rebelles. Un renfort qui a permis aux combattants kurdes, jusque-là dépassés, de repousser les éléments de l’EI. Depuis, la reprise du barrage de Mossoul, survenue le 17 août dernier, avec le soutien des forces spéciales irakiennes constitue leur principale victoire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*