Syrie : Raids de la coalition sur un complexe gazier tenu par Daesh

La coalition menée par les Etats-Unis contre l’Etat islamique(Daesh) a mené dimanche dans la nuit des frappes sur un complexe gazier situé dans l’est de la Syrie, dans la province de Deir Ezzor, proche de la frontière irakienne et riche en hydrocarbures.

An F/A-18C Hornet prepares to launch from the flight deck of the aircraft carrier USS George H.W. Bush (CVN 77) to conduct strike missions against ISIL targets, in the Gulf
Selon Rami Abdel Rahman, le directeur de l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme) qui a confirmé cette attaque, l’usine Coneco, qui est sous le contrôle de l’Etat islamique, est la plus grande de Syrie. L’ONG proche de l’opposition syrienne affirme qu’il y a eu quelques blessés parmi les djihadistes, mais pas de morts.L’objectif de l’attaque consistait vraisemblablement de pousser les hommes de Daesh à abandonner le complexe.

De plus, le Centcom, le Commandement américain chargé du Moyen-Orient, a annoncé que plus tôt dans la journée de dimanche, quatre raffineries de taille moyenne ainsi que le centre de commandement de l’EI, près de Raqqa ,ont été les cibles des frappes de la coalition des Etats-Unis et de leurs alliés arabes. Ces attaques confirment l’axe choisi par les Etats-Unis, qui ont commencé à frapper les positions de l’Etat islamique en Syrie le 23 septembre dernier, de tarir la principale source de financement du mouvement djihadiste qui vend en contrebande les hydrocarbures des installations sous son contrôle.

Dans le même temps, Al-Qaïda s’est exprimée pour la première fois sur les frappes menées contre sa branche syrienne Al-Nosra et l’Etat islamique. Le chef du Front Al-Nosra Abou Mohammad al-Joulani a menacé de représailles les populations des pays occidentaux engagés dans la coalition. Dans un enregistrement sonore diffusé sur Internet, il a appelé les peuples « d’Amérique et d’Europe » à s’opposer à leurs gouvernements et a menacé de « déplacer la bataille jusque dans leurs foyers ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*