Présidentielle au Brésil : Rousseff et Neves s’affrontent lors d’un débat télévisé

Dilma Rousseff et Aécio Neves, les deux candidats en lice au second tour de l’élection présidentielle au Brésil, ont croisé le fer mardi soir lors d’un débat télévisé. A considérer les derniers sondages, cet échange houleux pourrait avoir influencé les électeurs brésiliens.

psdb-vs-ptAvant l’ultime rendez-vous des urnes prévu pour le 26 octobre, la présidente sortante, Dilma Rousseff, et son rival, Aécio Neves, se sont livrés mardi au traditionnel exercice électoral du débat télévisé. A cette occasion, l’opposant issu du Parti de la Social-démocratie brésilienne (PSDB) a multiplié les attaques contre Mme Rousseff, l’accusant même de « mentir pour se maintenir au pouvoir ».Dans le même élan, Aécio Neves a parlé du ralentissement économique que connaît le Brésil et du scandale de corruption de Petrobras, des pages sombres du mandat de la dirigeante brésilienne. Mais, celle-ci a pu se défendre car certains des membres du PSDB, que Mme Rousseff n’a pas omis de citer, sont également impliqués dans cette affaire de corruption et une enquête a été ouverte à ce sujet.

Il faut dire que la victoire semble proche pour le PSDB, dont le favori a obtenu le soutien de plusieurs autres candidats défaits au premier tour. Dans ce lot figure notamment Marina Silva, qui a échoué à la troisième place dans le tour précédent (21, 3 % des voix). Ce soutien se fait sentir dans les derniers sondages. Selon deux récentes enquêtes signées Datafolha et Ibope, deux principaux instituts brésiliens, Aécio Neves a été crédité de 46 % d’intentions de vote contre 44 % pour Dilma Rousseff. Pourtant, la présidente sortante arrivait en tête jusque-là. Pour rappel, le PSDB, populaire dans le sud et le sud-est du Brésil, a gouverné le Brésil entre 1995 et 2002. Après quoi, il a été chassé du pouvoir par le Parti des Travailleurs (PT), cher à Dilma Rousseff et bien implanté dans le nord et le nord-est du pays.

A propos de Fitzpatrick 1315 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*