Egypte : Juridiction élargie pour les tribunaux militaires

Désormais, les tribunaux militaires égyptiens sont habilités à juger les civils accusés d’atteintes aux infrastructures de l’Etat, et ce, suite à la promulgation lundi par le président Abdel Fattah al-Sissi d’un décret à cet effet.

Abdel-Fattah el-SissiCette nouvelle disposition est sans doute liée à la vague d’attentats ciblant les forces de sécurité égyptiennes. Pas plus tard que vendredi dernier, un attentat-suicide à la voiture piégée a été perpétré au niveau d’un barrage militaire situé au nord de la péninsule du Sinaï. 30 militaires ont péri dans cette attaque la plus meurtrière contre les forces de l’ordre depuis juillet 2013, date de la destitution du président islamiste égyptien Mohamed Morsi par l’armée. En réaction, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi s’était engagé à prendre des mesures sévères à l’encontre de « la menace existentielle » que constituent les islamistes pour l’Egypte. Une promesse qu’il a tenue en l’espace de quelques jours.

Les infrastructures de l’Etat égyptien ont été placées sous la protection militaire pour une durée de deux ans sur base de ce décret. Elles comprennent, entre autres, le réseau routier, les ponts et les centrales et pylônes électriques. Ainsi, les tribunaux militaires seront-ils habilités à juger toute personne qui s’attaquera à ces installations.

« Les crimes commis à l’encontre des institutions, des installations et des biens publics entrent sous la juridiction des tribunaux militaires », est-il mentionné dans le nouveau décret. A noter qu’avant cette disposition, les tribunaux militaires ne pouvaient juger que des civils ayant attaqué les installations ou les forces de l’armée.La juridiction de ces institutions en sort donc considérablement élargie.

A propos de Fitzpatrick 1349 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*