Consolidation des relations économiques entre le Qatar et la Chine

La visite officielle au début de ce mois de l’émir du Qatar le cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, sa première en Asie orientale depuis son accession au pouvoir en juin 2013, a inauguré une nouvelle ère dans les relations entre le Qatar et la Chine, marquée par des accords économiques qui appellent un rapprochement diplomatique.

china-qatarParmi les accords signés on relève celui afférant aux devises engageant les banques centrales des deux pays à « échanger yuans et riyals pour un montant maximal d’environ 5 milliards d’euros ». Plusieurs autres mémorandums ont été signés parmi lesquels un portant sur l’attribution d’un quota de près de 4 milliards d’euros au Qatar pour investir directement en yuans sur les marchés des capitaux chinois. Pour la Chine, ces accords vont lui permettre de doper ses échanges commerciaux bilatéraux et faciliter les investissements, ce qui devrait sensiblement l’aider dans sa lancée vers la première place de l’économie mondiale.

Pour le Qatar, l’intérêt de ces accords est tout d’abord économique. Le marché chinois présente un intérêt grandissant au vu de l’augmentation exponentielle des transactions commerciales entre les deux pays. Une grande partie de ces échanges porte sur l’énergie, notamment l’exportation de gaz. Les accords avec la Chine permettent donc principalement au Qatar de consolider ses parts de marché dans la vente du gaz.

Ce rapprochement économique devrait logiquement conduire à une consolidation des liens diplomatiques entre les deux pays, un rapprochement dont le Qatar a tout à gagner. La Chine est membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, futur première puissance économique de la planète et acteur de plus en plus influent tant sur le continent africain que dans l’espace proche-oriental. Une diversification de ses alliances politiques permettrait à Doha de rompre son isolement dans le Golfe où il est de plus en plus critiqué par les autres monarchies du CCG (Conseil de Coopération du Golfe).

A propos de Fitzpatrick 1365 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*