Prise d’otages en Australie

L’Australie s’est réveillée lundi sous le choc d’une prise d’otages qui se déroule dans un café situé sur Martin Place, une place piétonne du centre des affaires de Sydney.

otages-sydneyUne trentaine de personnes, selon les médias, sont retenues dans le Lindt Chocolat Cafe, où un drapeau islamique flotte sur l’une des fenêtres.

D’après les images de télévision, le drapeau en question porte une inscription en caractères arabes qui semble être celle de la « shahada » ou profession de foi musulmane : « Il n’y a de Dieu qu’Allah, et Mahomet est son prophète ».

Si les négociateurs de la police ont pris contact avec le preneur d’otages, les autorités australiennes affirment ne pas connaître encore ses motivations. Un reporter de la chaîne de télévision Ten News Matt Doran, qui a pu communiquer avec deux otages, rapporte que l’homme exige un drapeau de l’organisation Etat islamique en échange d’un otage.Il demande par ailleurs de s’adresser au Premier ministre Tony Abbot. Toujours selon la même source, reprenant les deux otages, il aurait posé deux bombes sur le lieu de l’événement et deux autres dans des endroits différents du quartier d’affaires de Sydney.

Le café dans lequel a lieu la prise d’otages, se trouve à proximité d’institutions importantes comme les bureaux du Premier ministre de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud ou encore le siège de la Banque centrale.

Depuis quelque temps, l’Australie qui s’est engagée dans la coalition internationale contre l’Etat islamique en Irak et en Syrie, s trouve en état d’alerte. Le Premier ministre Tony Abbot a immédiatement convoqué un comité de sécurité nationale pour se pencher sur la situation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*