Egypte : Interdiction de la branche armée du Hamas

des-membres-des-brigades-al-qassamLa justice égyptienne a décidé d’interdire la branche armée du Hamas, la classant parmi les organisations terroristes. Ce qui a entraîné immédiatement une réaction de ce mouvement islamiste palestinien.

Les brigades Ezzedine al-Qassam, qui constituent le bras militaire du Hamas, sont désormais considérées comme organisation terroriste en Egypte. Du coup, cette branche est interdite dans ce pays suivant un arrêté de la justice locale. Pour le Hamas islamiste, qui contrôle la bande de Gaza limitrophe au territoire égyptien, il s’agit d’« une dangereuse décision politique qui ne sert que les intérêts de l’occupant israélien ».

Bon nombre d’observateurs ne sont guère surpris par cette décision .Depuis la destitution du président Mohamed Morsi par l’armée en juillet 2013, les autorités égyptiennes accusent le Hamas de soutenir les islamistes auteurs de multiples attentats visant les forces de l’ordre dans le Sinaï. Depuis mars dernier, le Hamas s’est vu interdit de toute activité en Egypte dont le pouvoir a ordonné le gel de ses avoirs.

Pour ce qui est de ce jugement, il a été prononcé à la suite d’une plainte. D’après les explications d’un responsable du tribunal, un avocat a accusé, au travers de cette plainte, la branche armée du Hamas de « prendre directement part à la perpétration dopérations terroristes dans le Sinaï ».Il a également accusé cette formation politique d’emprunter des tunnels clandestins creusés à la frontière entre le territoire égyptien et la bande de Gaza pour faire du trafic d’armes ou mener des attaques contre les forces de l’ordre. De son côté, le juge a considéré que « les documents présentés par le plaignant à la Cour ont prouvé que l’organisation Hamas a mené des attentats qui ont pris pour cible l’armée et la police égyptienne et leurs installations ».

Ces accusations ont été rejetées par le Hamas. Son porte-parole dans la bande de Gaza, Sami Abou Zouhri, a déclaré que cette formation s’oppose à ce « que le nom des brigades al-Qassam soit mêlé aux affaires internes de l’Egypte ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*