Syrie : arrivée des inspecteurs de l’OIAC

3487533_3_6780_des-experts-de-l-onu-arrivent-a-damas-le-25_1e82284cb142803c9e6fb0929662b876Les inspecteurs de l’OIAC (Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques) arrivent ce mardi à Damas. Ils doivent y entamer leur mission historique de détruire en plein conflit et en un temps extrêmement court un stock d’armes chimiques estimé à un millier de tonnes.
L’équipe de l’OIAC compte 20 inspecteurs et arrive après un bref transit à Beyrouth, au Liban voisin. Elle hérite de la lourde responsabilité de faire appliquer la résolution de l’ONU sur la destruction de l’arsenal chimique syrien adoptée par le Conseil de sécurité. La mission de l’OIAC pourra compter sur le pouvoir à Damas qui a renouvelé sa volonté de coopérer. Les autorités syriennes ont fourni une liste des sites de production et de stockage des armes chimiques, au nombre de 45 environ, qui doivent être inspectés dans les 30 jours. Mais la coopération de Damas ne réduit pas pour autant le danger pour les inspecteurs. L’opération est la première du genre à être décidée dans un pays en pleine guerre. Les combats font toujours rage et ont tué plus de 110 000 personnes en 30 mois.
En plus du danger, le délai imparti aux inspecteurs par la résolution du Conseil de sécurité, jusqu’à la mi-2014, semble extrêmement court pour ce qui est considéré comme l’un des plus importants arsenaux chimiques au monde. A titre d’exemple,la Libye est toujours engagée dans un processus de destruction de son arsenal dix ans après l’avoir lancé.
Les inspecteurs de l’OIAC succèdent à ceux des Nations unies menés par Aake Sellström. Cette précédente mission d’inspection doit remettre son rapport à la fin de ce mois. Mais après avoir enquêté sur sept sites à proximité de Damas et dans le nord de la Syrie, elle déjà a pu constater l’utilisation de gaz sarin à grande échelle lors de l’attaque du 21 août près de Damas.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*