Différends territoriaux : La Chine inflexible,mais disposée au dialogue

hagelA l’occasion de la visite sous tension du secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel, le ministre chinois de la Défense le général Chang Wanquan a assuré mardi que son pays ne serait pas le premier à « provoquer des incidents » autour des îles qu’il dispute à ses voisins, tout en ne faisant pas mystère de sa désapprobation de l’approche américaine du dossier.
Selon le général Chang Wanquan, la Chine n’a aucune intention belliqueuse, malgré la situation tendue avec ses voisins. Mieux, Pékin serait même disposé à résoudre pacifiquement ses conflits territoriaux avec les pays concernés. Mais les Chinois tiennent à leur souveraineté et n’ont pas hésité à leur faire savoir au secrétaire américain de la Défense qui s’est exprimé devant un auditoire d’officiers de l’APL (Armée populaire de libération). Dans des échanges d’une particulière franchise, les hauts gradés chinois ont accusé les Etats-Unis d’être responsables de la tension dans la région. Selon eux, Washington chercherait à étouffer la montée en puissance de la Chine. Ils ont vivement critiqué les propos que Chuck Hagel avait tenus dimanche au Japon en mettant en garde Pékin contre toute action unilatérale pour résoudre ses conflits territoriaux.
Washington soutient fermement le Japon et les Philippines dans leurs conflits territoriaux avec la Chine qui se dispute des îles en mer de Chine orientale avec le Japon et d’autres îles en mer de Chine du sud avec les Philippines et le Vietnam.
Pékin avait proclamé unilatéralement en novembre dernier une ZAI (Zone aérienne d’identification) en mer de Chine orientale qui incluait des îles Senkaku, administrées par le Japon, mais que le pays de Mao revendique. Cette initiative avait provoqué un tollé général,  faisant craindre une confrontation armée entre les deux puissances asiatiques.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*