Chine : Stagnation de l’activité manufacturière

Le Bureau national des statistiques a annoncé dans un communiqué publié mercredi, une progression de la production manufacturière chinoise en septembre exactement la même que pendant le mois d’août, un statu quo qui vient confirmer l’essoufflement constaté de l’économie du pays.

chine-manufacture
Ce constat se base sur le calcul de l’indice PMI des directeurs d’achat. Cet indice a conservé exactement la même valeur en août et en septembre, à savoir 51.1. Le même indice calculé par la banque HSBC s’est élevé à 50.2. Les analystes attribuent en partie cette stagnation de la croissance, en dépit du fait qu’un indice PMI supérieur à 50, marque une expansion de l’activité manufacturière, au refroidissement qui touche le secteur immobilier ainsi que par une perte d’efficacité des mesures de relance des autorités.

La banque centrale chinoise avait en effet dévoilé une batterie de mesures ciblées pour assouplir le crédit dans le but d’enrayer la détérioration du marché immobilier après une accélération du recul des prix des logements en septembre dans le pays. Les turbulences que connaissent les secteurs de l’immobilier et de la construction, qui sont les piliers de l’économie chinoise, risquent d’empêcher la deuxième économie mondiale d’atteindre l’objectif de croissance de 7.5%, pourtant déjà en-deçà de ses performances de ces dernières années, qu’elle s’est fixée pour cette année.

La Chine n’est pas le seul pays à être confronté à cette morosité du secteur manufacturier. La situation a été sensiblement la même dans la majeure partie de l’Asie et de l’Europe avec une activité à son plus bas niveau depuis plusieurs mois, suggérant un ralentissement de la croissance mondiale au cours des prochains mois.

En Europe, la contraction des nouvelles commandes n’est pas de bon augure pour la production manufacturière au quatrième trimestre de cette année. L’activité a également diminué en Corée du Sud, et en Inde la croissance du secteur est tombée à son plus bas niveau depuis le début de l’année avec un PMI en recul à 51.1.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*